Résultat des papilles émoustillées sur ce gâteau bleu, incontestablement une agréable rencontre, à vous de tester et de vous faire votre propre opinion.

IMGP6112

La recette ici ! Un repas animé ce midi, très jovial et beaucoup de fous rires autour de certains légumes mis à table à midi ... pour les racines légumes râpées comme le persil tubéreux (goût entre le persil et le le céleri ) et le radis noir , elles ont agrémenté une salade de mâche avec amandes , raisins blonds, comté , tomates tout simplement.

La moue de notre fils et son discours sur le radis, nous a bien fait sourire et c'est ainsi que nous avons appris que ses années d'internat lui ont laissé un mauvais souvenir de radis tout court (un légume qui ne sert à rien  SI SI) et le noir (c'est VRAIMENT infecte, ça pue de la bouche)!!!

Ah ,cette apologie du radis qu'il nous fit ! Et, que vous dire lorsqu'il  a soulevé le couvercle de la purée de topinambours euhhhhhhhhhhh  ? Bref, mon Caliméro était fort dépité de ce repas : pas bon du tout (à ne pas en douter).  Nous n'avons pu retenir notre fou rire à la tête de notre fils grognon, ronchon ... finalement le rire fût communicatif et nous en avons ri de bon coeur tous les 3 !

Et pour le gâteau ... comment dire ... c'est le père qui a gaffé et qui l'a pris pour un gâteau d'épinards , de retour de nuit, après son travail. Vous avez bien lu, OUI OUI OUI, et à savoir que le fils est vraiment le pur et dur daltonien ! Là, il n'en est pas revenu de son père daltonien tout de même qu'il ait pu confondre ce genre de choses ! vu la couleur particulière ! (rouge betterave cuite)

Pour avoir ri, nous avons bien ri et même que notre fils...  qui avait faim cette nuit, s'en est contenté ! EXCELLENTISSIME ! ahhh ce petit , il a faim et a envie de vraies pommes de terre (un bon gratin) et de carottes pas colorées (qu'il adore) !

Voilà, alors question de goûts et de couleurs , à chacun son opinion. Ce qui est bon pour les uns, ne l'est pas pour les autres (ahhh être la ménagère et jongler avec celà !!!) ... il y avait longtemps que nous n'avions pas ri ainsi alors qu'il ronchonnait ! La situation s'est désamorcée d'elle-même car nous l'avons pris différemment aussi !

Et, pour clore cet épisode gustatif, notre fils, compte tenu du repas énoncé pour le soir, voulait manger à l'extérieur et notre fille, rentrée entre temps pour repartir vers 20h, comptait manger chez elle à son arrivée SIIIIIIIIIIIII. Finalement, ce fût un repas à 4 avec ce que chacun pouvait, voulait manger dans la jovialité ! Il y avait de quoi pour chacun et voilà tout ! 

Je vous souhaite une agréable fin de soirée et si vous testez ce gâteau, vous m'en direz des nouvelles !